La bénédiction des alliances de mariage

La bénédiction des alliances de mariage

Bénédiction des alliances de mariage
La bénédiction des alliances de mariage – © LElik83

Les alliances de mariage sont bénies pendant la cérémonie religieuse, puis passées au doigt. Symbole de votre vie à deux, de l’alliance éternelle de vos deux coeurs, la bénédiction nuptiale signifie un engagement devant Dieu qui vous lie pour la vie et des promesses de fidélité à l’être aimé.

Une union solennelle

Si vous vous mariez à l’Eglise, la bénédiction des alliances de mariage est un moment très attendu, ponctué par un baiser. Apportées par un petit page, un enfant ou l’un des témoins, les alliances retenues par un ruban reposent côte à côte sur un coussin. Le prêtre s’en empare après l’échange des consentements. dès lors, il invite les époux à se recueillir en silence quelques instants. Puis l’assemblée exprime sa joie par un chant ou une acclamation. S’ensuit la bénédiction des alliances, prière récitée par le prêtre et accompagnée d’un geste. Pour leur rendre grâce et demander à Dieu de veiller sur la vie et sur la fidélité du couple portant ces alliances.

Les alliances de mariage – Un symbole de bonheur

L’échange des alliances est pour les chrétiens un magnifique symbole remontant loin dans le temps, au Moyen-âge. Jusque-là le mariage était un contrat unissant des individus et des familles. Aussi, c’est l’Eglise qui a introduit une notion fondamentale : le sacrement du mariage. Le sacrement implique que, par leur libre consentement, les époux donnent à leur amour une dimension surnaturelle. Ainsi ils s’engagent à l’amour et à la fidélité, s’échangeant l’un et l’autre un anneau. Par ce geste, leur union est indissoluble.

Depuis l’Antiquité, les jeunes gens s’échangent un anneau, pour sceller leur engagement et en signe de fidélité. Ce rite était d’abord réservé aux fiançailles, puis progressivement, au mariage. A l’image de l’anneau antique en fer, l’alliance reste sobre, même si elle est maintenant en or ou en platine. Solide et pure comme l’or et plus encore, comme le platine. Parfaite comme un cercle, elle donne une dimension à la force et à la fidélité d’un amour qui veut s’engager dans une alliance éternelle.

Us et superstitions. Le saviez-vous ?

De nombreuses superstitions se sont fondées au fil des siècles. Nous en avons retenu quelques-unes qui peuvent au choix, faire trembler ou sourire les futurs couples. Par exemples, le marié ne devait pas laisser son épouse l’aider à passer l’alliance le jour de la cérémonie, car cela signifiait qu’elle elle le dominerait. Au contraire, elle lui resterait fidèle et dévouée toute sa vie s’il parvenait à la passer seul et sans encombre. Quelle misogynie ! Si la mariée perdait son anneau, elle serait la preuve inéluctable que son mari lui est infidèle ou que la séparation est proche. Par ailleurs, un anneau percé ou coupé annonçait la mort de l’un des époux. Les femmes enceintes ne portaient pas leur alliance pour ne pas « étrangler » leur enfant.

Enfin, la plus courante, celle qui perdure encore aujourd’hui suggère que les époux doivent acheter ensemble leurs alliances sans les essayer. Ils se contentent de la prise de mesure des doigts, et ne les montrent pas jusqu’à la cérémonie, sous peine que ce moment n’arrive jamais. L’homme paie la facture et conserve les anneaux jusqu’au jour J.

Laisser un commentaire