L’or : métal précieux et intemporel

L’or : métal précieux et intemporel

Son origine

Sa rareté, son éclat et sa résistance en ont fait le métal précieux le plus prestigieux. Les Égyptiens ont été les premiers à l’exploiter afin d’honorer leurs dieux, notamment Râ, dieu du soleil. Le métal était directement puisé dans le Nil. Des exemples de réalisations ont traversé les âges comme le masque de Toutankhamon qui démontre bien les fortes connaissances techniques et le savoir faire égyptien à cette époque. Par la suite les grandes civilisations ont suivi et utilisées l’or pour leurs célébrations. Les Incas et les Aztèques ont par exemple couvert des lieux de cultes entièrement avec de l’or.

La tombe de TOUTANKHAMON
La tombe de Toutankhamon (1340-1331 AV. J.C.) a été découverte par Howard Carter en novembre 1922.

Au delà de son aspect esthétique et sacré, la haute valeur de l’or à travers les âges en fait petit à petit, un pilier de l’économie mondiale. Pendant l’antiquité, les romains ont commencé à l’utiliser comme monnaie d’échange. Il est alors devenu important pour la plupart des transactions financières. Son utilisation n’a cessé d’évoluer et à fini par devenir la norme. En effet l’or est devenu la garantie des états pour leurs monnaies. C’est en 1816 et tout au long du XIXe siècle que l’or s’impose comme l’unique étalon. Mais en 1976 les grandes puissances décident de démonétiser l’or. Pour autant il reste de nos jours encore une valeur universelle reconnue dans le monde entier.

Où le trouver ?

Mine d'or en Amérique du Sud
Mine d’or en Amérique du Sud

La recherche du métal précieux est encore plutôt aléatoire et constitue encore une véritable aventure. Des repérages sont tout d’abord effectués au moyens de satellites et de géologues. Des tests sont ensuite effectués au sol pour confirmer la présence de gisements. Pourtant en forant on se ne sait jamais si l’on y trouvera un véritable filon. Les principaux producteurs d’or sont l’Afrique du Sud et le Canada.

Dans ces pays le minerai se situe en profondeur, parfois à plus de 2000 mètres de profondeur. On y fracture la roche à l’aide de puissants explosifs. Elle est ensuite remontée grâce à des galeries. L’or est alors raffiné afin de devenir totalement noble (pur à plus de 99,999 %) et est transporté par avions ou camions blindés vers les grandes places financières comme Londres ou New-York.

De la roche au bijou

L’or est ensuite acheminé vers les différents ateliers de création de bijoux sous forme de lingots ou de grenailles (petites billes). A cause de sa forte malléabilité, l’or pur est mélangé à d’autres métaux plus résistants et moins précieux qui tout en lui donnant sa couleur lui apporteront une dureté supérieure. L’or jaune 750/000èmes (18k) est ainsi constitué d’or fin (pur), d’argent et de cuivre. Concernant l’or blanc, le cuivre est remplacé par du palladium et on augmente la proportion d’argent. L’or rose et l’or rouge contiennent  une quantité de cuivre plus élevée. Le métal est fondu afin de pouvoir le travailler et lui donner sa forme finale. Il existe différents modes de fabrication (forgé, fonte à cire perdue, électro-formage, etc.). Selon la difficulté de la réalisation, la création d’une bague peut aller de 2 jours à des mois de fabrication. Cela dépend des techniques utilisées, de la taille de l’atelier et de la complexité de la pièce à réaliser.

Laisser un commentaire